Français 🇫🇷

« Tout simplement noir », Jean-Pascal Zadi

France, juillet 2020 | Comédie

Réalisé par Jean-Pascal Zadi et John Wax avec Jean-Pascal Zadi, Fary, Joey Starr, Eric Judor, Claudia Tagbo

Résumé : JP, un acteur raté d’une quarantaine d’années, développe l’idée d’organiser une grande marche de contestation en France pour se révolter contre la sous-représentation des Noirs dans la société et les médias français. Pour soutenir ce projet ambitieux, il rencontre des personnalités influentes de la communauté afro-française et antillaise. 

Ce film, où la frontière entre acteurs et personnages est mince, arrive à faire rire grâce à une grande forme d’autodérision subtile tout en emmenant un sujet social et actuel vers une réflexion globale et universelle. La réalisation, sortie au début de l’été 2020 après la période de confinement et au coeur du mouvement Black Lives Matter qui a touché aussi bien les Etats-Unis que la France a une résonance particulière. Ce qui est certain, « Tout simplement noir », n’est pas « tout simplement » qu’une comédie.

Le rappeur-acteur-réalisateur de ce premier film, Jean-Pascal Zadi remarqué dans « C’est quoi les bayes » ou la série « Craignos » , a l’art de ne pas se prendre au sérieux et de jouer avec les clichés. C’est sur cette particularité que son personnage loufoque se développe tout au long du film. Au gré de ses rencontres avec des personnalités françaises (Claudia Tagbo, Ramzy Bédia, Soprano, Fary, Lucien Jean-Baptiste, Stéfi Celma ou encore Mathieu Kassovitz…) qui elles-mêmes se prêtent au jeu de l’autodérision, on suit comment les propres certitudes de l’humoriste (dans le film) se brisent pour laisser place à une réflexion plus large sur le communautarisme et le message inverse qu’il peut envoyer.

« Tout simplement noir » peut-être vu comme une énième comédie qui traite du racisme sans rien apporter de mieux que des grincements de dents. C’est au contraire une nouvelle manière de parler d’une problématique bien ancrée et bien trop d’actualité. Le film peut faire écho aux sensibilités et perceptions de chacun d’entre nous, mais il est indéniablement réaliste. Pour donner de la force à son propos, le scénario, très cohérent, donne l’illusion d’un vrai documentaire pour l’organisation d’une manifestation, mais où chaque scène et conversations mettent en lumière les violences policières, les discriminations dans le milieu du cinéma et les multiples facettes de ce « racisme » ordinaire.
Résultat, c’est bien par le biais de l’humour sans jamais accabler qu’on pourrait se demander si la question centrale du film ne serait pas en réalité : que signifie faire parti d’une communauté et quelles peuvent-être les réelles limites de son propre engagement à une cause ?

Un élément important qui aurait pu donner encore plus de force à ce film est l’intervention d’une parole plus sage et ancienne. La conversation entre le personnage principal et son père n’est malheureusement pas assez approfondie pour comprendre que deux générations (celle qui a immigré et son héritage) sont également deux visions bien différentes du racisme d’aujourd’hui. Petit bémol également sur la parole trop faible donnée aux femmes dans ce film (seulement 5) qui là, encore une fois pouvait amener d’autres formes de réflexions. 

Jean-Pascal Zadi signe avec ce premier long-métrage un témoignage réaliste des petites choses du quotidien parfois traitées avec banalité et d’autres plus graves qui entourent la société française. Il est important de préciser que ce film n’a pas vocation à être visionné que par un type de public, mais au contraire de rassembler et de rendre ridicule certains comportements. La lutte en faveur d’une cause n’a plus de sens s’il n’est pas porté avec intelligence.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s